• Calendrier des articles

    août 2017
    L Ma Me J V S D
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Publications récentes

    • Album : LOGO MCPR
      <b>LOGO MCPR</b> <br />
    • Album : PHOTO MCPR
      <b>MCPR</b> <br />
    • Album : MCPR
      <b>LOGO MCPR</b> <br />
  • Nombres de visiteurs

  • Visiteurs en ligne

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Mots-Clefs

COMMENT ETRE EN BONNE SANTE SPIRITUELLE

Posté par mcpr le 18 octobre 2012

Je suis heureux d’être avec vous ce matin et prie que Dieu vous bénisse au nom de Jésus-Christ. L’Esprit qui souffle comme il veut m’a convaincu de parler d’un sujet qui n’est pas le moindre et qui préoccupe même les hommes d’état de notre siècle. Par exemple, en Côte-d’Ivoire, le ministre de tutelle investit beaucoup plus d’argent dans ce domaine, soucieux de voir les citoyens prospérer. Il s’agit de la santé du corps.
Mais aujourd’hui, l’Esprit me pousse à parler de la santé spirituelle de l’église de Jésus-Christ.

Luc CH 5 v 31 :  » Jésus prenant la parole, leur dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades « . Le concept de la santé est aussi une des préoccupations essentielles du Maître. Il avait le souci de la santé des hommes qui le suivaient, de la santé de ses disciples. Je crois que nous ne resterons pas en reste et que nous marcherons à l’instar de notre Maître. Nous avons aussi le souci de la santé spirituelle du corps de Christ dans le monde. Nous avons aussi le souci de la santé spirituelle de notre église locale, et nous devons aussi avoir encore davantage le souci de notre propre santé spirituelle. Avez-vous ce souci ? Une église peut grandir numériquement et être malade spirituellement. Un ecclésiastique disait que plus une église grandit numériquement, plus elle est malade du péché de ses nouvelles âmes. Mais est-ce un prétexte pour ne pas évangéliser ? Pas du tout ! Parce que nous avons la victoire sur le péché par la puissance du Saint-Esprit.

Que devons-nous faire ? Quelles dispositions devons-nous prendre pour garantir la santé spirituelle de notre église et garantir surtout notre propre santé spirituelle ? Nous allons voir les comportements éthiques des chrétiens dans l’église qui compromettent et qui rongent la santé spirituelle d’une église locale. Il s’agit de vérités éternelles qui sont inscrites dans l’Ecriture et qui sont valables dans toutes les églises de Jésus-Christ.

1° Un manque de vie de prière réelle et sérieuse de chaque membre de l’église locale.
La prière est très importante et essentielle. Jésus était un homme de prière. Il était  » l’Homme de prière « . Nous devons être des hommes et des femmes de prière. Dieu a besoin d’une église qui prie, d’hommes et de femmes qui prient réellement et sérieusement. On peut prier et ne pas prier réellement et sérieusement. La prière doit être le point de mire de l’église de Jésus-Christ dans ces derniers temps si l’église veut prospérer spirituellement, aller de l’avant et triompher des assauts de satan qui s’abattent jour et nuit contre elle. Si tu veux triompher, voici le secret : une vie de prière intime, personnelle, réelle et sérieuse. Elle te donnera de vaincre au nom de Jésus-Christ ! Amen !
Genèse CH 32 :
Jacob venant de chez son beau-père Laban resta seul avec Dieu. Pour faire quoi ? Pour chercher la présence de Dieu dans la prière. Et là, il eut une vision de Dieu. Dieu se révéla à lui et il y eut un combat. L’ange de Dieu commença à combattre avec Jacob. Verset 26 :  » Jacob répondit : Je ne te laisserai point aller, que tu ne m’aies béni. L’ange dit : Quel est ton nom ? Et il répondit : Jacob (le voleur, le trompeur, l’usurpateur) Il dit encore : Ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël « .

La prière change notre vie intérieure. La prière fait tomber la puissance des ténèbres qui nous ronge. La prière nous donne de triompher de la puissance de la chair en nous-même. La prière nous donne d’être des hommes et des femmes nouveaux en Jésus-Christ. C’est dans la présence de Dieu que notre vie intime peut être transformée et rayonner de la gloire de Dieu. Pourquoi les chrétiens vivent-ils encore une telle médiocrité spirituelle ? Tout simplement parce que dans leur quotidien spirituel, ils ne mettent pas l’emphase sur la vie de prière personnelle, intime, dans le secret. Ce n’est pas la vie de prière communautaire de l’église. Il n’y a rien de plus grand que votre vie de prière. Elle vous donnera d’entrer dans la gloire de Dieu. Jacob resta seul à prier Dieu et sa vie intime fut transformée. Son nom fut changé en Israël. La gloire de Dieu resplendit sur sa vie.
Les Evangiles nous disent que Jésus passa toute la nuit à prier Dieu son Père. C’est un verset qui m’a fait pleurer, qui m’a bouleversé. Si Jésus lui-même a passé toute une nuit à prier Dieu ; moi qui suis le premier des pécheurs, combien n’aurais-je pas besoin de passer plus d’une nuit à prier Dieu. Jésus, tout comme Jacob, nous donne l’exemple d’une vie de prière. Jésus fait ce reproche à Pierre :  » Pierre n’as-tu pas pu prier une heure avec moi et tu commences à t’endormir « .Pierre n’avait pas été sensible à l’avertissement de Dieu et plus tard il fut celui qui a renié son Maître publiquement. Il n’a pas tenu devant l’adversité parce qu’il n’avait pas prié au temps où Dieu l’avait visité. Dieu veut faire de toi un homme et une femme de prière. Ainsi, la victoire de Dieu deviendra une réalité visible dans ta vie au nom de Jésus-Christ. Si une église veut être en bonne santé spirituelle, alors elle a intérêt à mettre l’emphase sur la vie de prière de ses membres.

2° L’esprit de compétition et de concurrence empêche la santé spirituelle de l’église locale.
Vous êtes à la bonne place ! Le croyez-vous ? Nous devons savoir que Dieu ne se trompe jamais. Lorsque Dieu inspire ses serviteurs pour nous confier des responsabilités, c’est réellement la bonne place pour nous. Notre chair nous fait croire que ce n’est pas la bonne place, mais Dieu ne se trompe pas. Tu es à la bonne place ! Si tu es diacre, réjouis-toi de l’être. Si tu es diaconesse, réjouis-toi également. Si tu as le ministère du balayage, c’est encore là, la meilleure place !
1 Corinthiens CH 12 v 18 :  » Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu « .
L’Esprit de Dieu est souverain et nous met à la place qui nous convient. Le choix de Dieu est un choix objectif. Ce n’est pas un choix subjectif. Il fait exactement ce qui est juste, ce qui est honnête, ce qui est parfait pour nous. Tu peux le croire même si ton coeur ne le veut pas. Tu es à la bonne place ! Alors Dieu te bénira. Ta santé spirituelle sera garantie et par ricochet celle de l’église dont tu es membre. Il y a tant de rivalités et de compétitions dans le corps de Christ dans le monde entier. Cela est très injuste. Les ministères sont donnés à l’église pour qu’ils opèrent dans un esprit de complémentarité, un esprit d’interdépendance. Cette différence entre les ministères constitue une richesse du corps de Christ dans l’église locale. Si nous marchons ainsi, nous verrons que la paix, la sécurité seront garanties et la santé de surcroît en découlera. L’esprit de compétition, de concurrence doit être banni, chacun devant s’accepter tel que Dieu le veut. Ainsi, commencera la véritable prospérité spirituelle. Un frère a fait beaucoup de remous dans une de nos églises dans les années passées. Il a commencé à critiquer :  » le pasteur s’est trompé… « . Il n’était pas d’accord. Il a commencé à susciter une guérilla interne au sein de la communauté. Cela m’a étonné, mais le pasteur s’est laissé influencer par ses réactions, et subitement on a appris qu’il avait été nommé diacre. Il fut charnellement satisfait. Mais quelques mois après, cet homme a été surpris en flagrant délit de péché et a été mis sous discipline. Ce qui a été acquis par convoitise ne peut rester avec vous. Si cela vient de Dieu, cela restera. Mais, ce que l’on acquiert par esprit de convoitise et par esprit de rivalité, Dieu nous l’arrache tôt ou tard parce que cela ne vient pas de lui. Les vrais acquis sont ceux qui viennent du seigneur par l’Esprit de Dieu.

3° L’esprit du sédentaire. C’est l’attitude de celui qui ne veut pas bouger, ne voulant rien faire pour Dieu. Dans les Evangiles, le Seigneur nous exhorte à aller partout dans le monde.  » Faites de toutes nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit « . Le mot d’ordre est que nous allions de l’avant par la puissance du Saint-Esprit. Toutes les fois que l’église reste sédentaire, tranquille, sans rien faire, sans bouger, elle se meurt. Elle devient comme une eau stagnante qui ne bouge pas. Les eaux stagnantes sont dangereuses, mais les eaux qui coulent sont souvent potables et sans danger. Nous sommes en danger si nous ne bougeons pas, si nous restons à la même place sans rien faire pour Dieu. Dieu veut que son église soit en marche chaque jour, en marche pour l’évangélisation, en marche dans la manifestation des dons spirituels, en marche pour chasser les démons, en marche pour guérir les malades, en marche pour proclamer la guérison au nom de Jésus-Christ dans ce monde qui se meurt. L’église a besoin de bouger ! Le Seigneur veut que nous marchions pour lui. Une église qui est en marche est une église qui vit. C’est réel au plan biologique. Notre corps est en perpétuel mouvement et il doit aussi être en mouvement au plan spirituel dans l’évangélisation, pour guérir les malades, sortir dans les quartiers, dans les rues, dans les maisons. Plus nous bougeons, plus les miracles de Dieu nous accompagnent. Jésus a dit :  » Allez et Je serai avec vous jusqu’à la fin du monde « . C’est quand l’église est en marche que Dieu est avec elle. Lorsque l’on est assis à notre place, Dieu ne bouge pas. Il reste assis aussi. Ce n’est pas à nous de suivre les miracles, c’est aux miracles de nous accompagner.

4° L’esprit de loyauté envers les autorités déléguées de l’église locale.
L ‘Ecriture dit :  » Je frapperai le berger et les brebis se disperseront « . Mais, aujourd’hui, ce n’est pas le diable qui frappe les bergers, ce sont les brebis qui les frappent ! Vrai ou faux ? Ce sont les chrétiens qui les frappent ! Les bergers, les pasteurs, les évangélistes, les apôtres ont besoin d’être davantage entourés par leurs fidèles. J’ai fait un an et demi d’étude au Québec, dans une faculté de théologie. J’ai fréquenté une merveilleuse église avec un pasteur rempli du Saint-Esprit. J’ai été surpris de voir un diacre m’approcher et me dire :  » je ne suis pas content de lui… « . Je l’ai arrêté et lui ai dit :  » C’est dommage parce que j’aime cet homme. Tu ne peux pas m’impliquer dans tes critiques et dans tes diffamations. Je ne porterai pas la main sur l’oint de Dieu « . Les chrétiens doivent entourer leurs bergers lorsqu’ils sont fatigués.
Exode CH 17 : Moïse a eu des temps de fatigue. Après trois semaines de marche dans le désert en route pour Canaan, il est dit qu’Amalek s’est mis en route devant le peuple d’Israël pour l’empêcher de continuer. Aussitôt, Moïse a dit à Josué :  » choisis-moi des hommes et des femmes de prière et moi, je me tiendrai sur la colline de Dieu. La Bible dit que lorsque Moïse élevait les mains, Israël était plus fort mais lorsqu’il baissait les mains, Amalek était le plus fort. Les mains de Moïse furent fatiguées et lorsqu’elles s’affaiblissaient, heureusement à ses côtés Aaron et Hur ont commencé à les soutenir. Souvent la croissance spirituelle peut faire en sorte que nous pouvons être nous-mêmes fatigués. L’activisme peut nous fatiguer, peut nous détruire. Et nous avons besoin d’un soulagement qui vient de la part des fidèles. J’ai vécu auprès d’un homme de Dieu qui a cruellement souffert. Il n’a eu aucun soutien spirituel de ses chrétiens qui se contentaient de le critiquer, de le détruire, de parler de lui en mal. Personne n’avait le souci de le soutenir dans la prière. Chacun voulait la place, la présidence. Chacun voulait l’honneur. Chacun voulait se mettre en avant. Cet homme a fini par être détruit. Il est hautement important que les leaders spirituels qui peuvent eux aussi connaître des temps de fatigue, soient soutenus par la prière comme l’a été Moïse en son temps par Aaron et Hur. Etes-vous prêts à soutenir spirituellement votre serviteur ? Les fidèles doivent apprendre à soutenir leurs leaders s’ils connaissent des temps de fatigue. Cela garantit la santé spirituelle de l’église. Si le berger n’est pas soutenu, l’église peut en subir les conséquences. Les fidèles doivent savoir leur apporter de l’eau lorsqu’ils ont soif.
2 Samuel CH 23 v 15
: Nous voyons une liste d’équipiers de David. Il y en a jusqu’à 37. Il fut un temps où David a commencé à avoir soif. Il s’est écrié :  » Qui me donnera à boire de l’eau de la citerne ? « . Souvent aussi le leader peut avoir besoin de l’eau du Saint-Esprit. Quels sont ceux qui sont allés prendre de l’eau pour lui en donner ? Trois de ses équipiers au-delà du camp des philistins sont allés puiser de l’eau pour l’apporter à David qui avait soif. Souvent les serviteurs de Dieu vivent aussi un dépouillement de la part des chrétiens. Nous donnons, nous donnons l’eau du Saint-Esprit en nous, et il peut arriver que nous ayons soif. Alors ce sera au tour des fidèles d’aller chercher l’onction dans la prière secrète pour que l’onction du serviteur soit renouvelée par la puissance du Saint-Esprit. Un fidèle disait au sujet de son pasteur :  » il n’a plus l’onction « . Je lui ai dit :  » mais que fais-tu pour qu’il ait l’onction ? As-tu recherché de l’eau auprès du Seigneur Jésus-Christ pour que l’eau du Saint-Esprit soit renouvelée en lui ?  » David avait eu soif, soif de l’onction, soif aussi de la vie. Il s’était vidé avec ses combats, ses difficultés et les exigences du service. Alors c’était au tour des fidèles d’aller chercher l’onction. Seigneur ! Renouvelle l’onction dans la vie de nos serviteurs ! Amen !

L’apôtre Paul disait :  » Priez pour moi afin qu’il me soit donné d’annoncer la Parole de Dieu avec hardiesse, avec assurance !  » Le voulez-vous ? Le faites-vous pour votre pasteur ? Il faut savoir les entourer lorsqu’ils sont fatigués. Il faut savoir leur apporter l’eau vive lorsqu’ils ont soif. C’est le temps pour les chrétiens de chercher l’onction pour les serviteurs. Il faut savoir les aider à triompher de leurs propres combats.
Josué CH 8 : Josué, un homme de guerre, un homme de combat a triomphé de Jéricho mais devant Aï, pour plusieurs raisons, le peuple a failli. Josué a failli. Il revient à Guilgal pour dire :  » Mais Seigneur, comment se fait-il que ton peuple a failli ? « . Dieu lui a montré le secret de la cause de la chute. Et, Josué repart sur le terrain du combat, mais avant de repartir Dieu lui dit :  » Prends avec toi des hommes de guerre ! « . Chaque homme de Dieu a besoin d’hommes et de femmes de guerre, dans le secret, qui prient jour et nuit. Des hommes et des femmes consacrés. Au Québec, des hommes et des femmes s’étaient engagés à plein temps pour prier pour un serviteur de Dieu. C’était leur travail dans l’église et ils étaient soutenus à cet effet. C’est un ministère. Ils formaient une bonne équipe, avaient leur bureau et venaient tous les matins, comme au travail, pour intercéder en faveur de leur pasteur. Dieu dit à Josué :  » Prends avec toi des hommes de guerre, sinon toi seul, tu ne pourras pas vaincre Aï « . Souvent, pour que nous vainquions, nous serviteurs de Dieu, avons besoin que des hommes et des femmes dans le secret, nous soutiennent, engagés, consacrés à cet effet. C’est ce que l’Esprit de Dieu veut vous inciter à faire aujourd’hui davantage en faveur de votre serviteur. Que Dieu vous bénisse ! Amen !

Prédicateur Pasteur Camille BOLLOU – Côte d’Ivoire-

Publié dans Bollou Camille | 1 Commentaire »

 

sac longchamp |
Jeunes professionnels de Lyon |
Depaintsa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Youssef ALLOUCHA
| Hassan al Banna
| école islamique